Catégories
Le Ranch

LE RANCH 7e partie : Naissance et accouplement des alpagas

L’été est une saison très occupée pour les éleveurs : après la tonte, il faut nous préparer pour la saison des naissances et des accouplements.

L’été est une saison très occupée pour les éleveurs : après la tonte, il faut nous préparer pour la saison des naissances et des accouplements. 

Félicité peu après sa naissance en 2017

Les naissances se passent entre le mois de mai et le mois d’août. Il faut bien planifier nos accouplements puisque l’alpaga a une gestation de 345 jours en moyenne. Ça peut-être un peu plus court ou un peu plus long.

Chez nous, les accouplements débutent vers la mi-juillet, pour avoir des naissances autour de la fin juin / début juillet de l’année suivante. Pourquoi pas plus tôt ? Parce que comme nous sommes dans les Hautes-Laurentides, nous devons prévoir la saison des moustiques, qui peut-être très difficile pour le petit et sa mère.

Nous devons aussi prévoir le risque de gel au sol : s’il fait trop froid la nuit, le petit à plus de chance de ne pas survivre, même avec un manteau pour le garder au chaud.

Ce sera ma première saison d’accouplement en 2 ans. Nous avons pris la décision de ne pas accoupler à tous les ans pour ne pas augmenter notre troupeau trop vite. Cette année nous allons accoupler 5 femelles, dans le but d’avoir de nouvelles qualités et couleurs de fibre.

Avant même que la saison débute nous devons faire des choix : nous devons choisir quelle femelle nous voulons accoupler et avec quel mâle. Voici quelque points qui m’aident à faire mon choix:

  • La grosseur de la femelle versus la grosseur du mâle
  • La couleur du mâle et de la femelle
  • Les bébés qu’ils ont déjà eu
  • La qualité de la fibre des parents

Pour nous, l’accouplement sert à améliorer la génétique et la qualité de notre fibre.

Cléopâtre et Jupiter peu après leur naissance en 2017

Voici quelques faits intéressants sur les naissances et sur l’accouplement :

  1. Le petit de l’alpaga se nomme le crias
  2. La femelle n’a qu’un crias par portée
  3. Les jumeaux sont possibles, mais très rares
  4. L’accouplement avec le mâle peut durer jusqu’à 45 minutes
  5. La plupart des femelles font leur pis à la dernière minute
  6. Les femelles ont 4 tétines
  7. La plupart des femelles acceptent de nourrir le crias d’une autre femelle
  8. Les femelles ne lèchent pas leur petit pour les laver lors de la naissance

N’hésitez pas à suivre cette belle aventure !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.