La Laine, 7e partie : Les fibres naturelles végétales

Une chronique de Patricia de Homelaine.fr

Les fibres naturelles : Les Fibres naturelles végétales

Une fibre végétale est une « expansion cellulaire filiforme et morte, principalement composée de cellulose, d’hémicelluloses, de lignines, et de pectines », autrement dit c’est une fibre fabriquée par une plante mais qui garde ces propriétés fibreuses une fois détachée de la plante.

Le coton (fibre provenant de la graine)

Le coton est la fibre naturelle la plus utilisée au monde et est peu coûteuse. On le cultive depuis plusieurs millénaires pour la fabrication d’étoffes de différentes natures. Le fil obtenu est doux et confortable, idéal pour les vêtements de bébés car le coton est une matière hypoallergénique (très peu allergisante). Le coton a une bonne perméabilité à l’air, cela permet à la respiration cutanée de s’effectuer. Les ouvrages obtenus sont souples car le coton peut s’allonger (fibres vrillées, élongation possible de 5 à 8%). Il supporte bien le lavage et le repassage.

Image par Bishnu Sarangi de Pixabay

On peut le merceriser = le rendre brillant par traitement à la de soude (produit chimique).

📌

Les + : respecte la peau, ne retient pas la chaleur, idéal l’été
Les – : fibre lourde surtout mouillée

Le lin (fibre extraite du lin cultivé, provenant de la tige)

Le lin est l’une des rares fibres textiles végétales européennes, c’est la fibre naturelle la plus ancienne au monde (utilisée il y à 36 000 ans).

Lin en fleurs, Image par Manfred Richter de Pixabay

La France produit 75 % du lin mondial. Il s’agit d’une matière organique issue d’une culture demandant peu d’engrais. Le lin bénéficie d’une image très positive, ses fibres sont symboles de naturalité, de noblesse et d’élégance.

Cepandant, le lin est l’une des fibres naturelles les plus coûteuses : il nécessite beaucoup de main-d’œuvre pour sa production, donc la production est faible.

bouquets de lin séché, Image par utroja0 de Pixabay

Le lin est appréciée pour sa fraîcheur exceptionnelle par temps chaud. Sa qualité de fibre naturelle en fait des ouvrages anallergiques avec la propriété de régulateur thermique (isolant l’hiver, respirant l’été). Le lin textile est une matière de qualité, souple et résistante, c’est l’une des fibres les plus solides.
Le lin pur peut être lavé entre 40° C et 60° C , il se repasse légèrement humide ou à la vapeur au niveau 3 mais ne de doit pas aller au sèche-linge.

📌

Les + : Très bonne absorption, anallergique, fraicheur en été
Les – : fibre coûteuse, peu élastique

Les autres fibres végétales

Très rarement utilisées pour la fabrication de fils à tricoter (ou dans l’industrie textile), vous pouvez peut-être les retrouver dans la composition de fils fabriqués artisanalement et localement.

  • Abaca, provenant du bananier ;
  • Chanvre, provenant de la tige ;
  • Coir, provenant du fruit : fibre de la noix de coco ;
  • Genêt, fibre extraite du genêt d’Espagne ou spartier à tiges de jonc ;Abaca, provenant du bananier ;
  • Gucca, provenant de la feuille ;
  • Jute, provenant de la tige ;
  • Kapok, provenant de la graine ;
  • Kénaf, provenant de la tige ;
  • Latex, provenant du tissu laticifère de l’hévéa ;
  • Manille, provenant de la feuille ;
  • Ortie ;
  • Paille ;
  • Ramie, provenant de la tige
  • Raphia ;
  • Sisal, provenant de la feuille ;
  • Varech.

A suivre le mois prochain : Les fibres CHIMIQUES

(Sources utilisées: histoiretricot.canalblog.com, fr.wikipedia.org)

Une réflexion sur “La Laine, 7e partie : Les fibres naturelles végétales

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s