La rose du rang crochète… Julie Desjardins!

Dans le cadre de son aventure Notre Univers au crochet, Karine (La rose du rang) nous fait découvrir les membres du Collectif Francrochet… sous toutes leurs mailles !
Découvrez le processus créatif derrière la Mini Julie en cliquant ici !

dots

Le Collectif Francrochet prend de plus en plus d’ampleur et est actuellement fort de plus de vingt membres ; il devient donc primordial de faire plus ample connaissance avec les âmes créatives qui s’y retrouvent !

La première qui s’y colle ? La fondatrice du Collectif elle-même…

Julie Desjardins la talentueuse créatrice derrière ACCROchet.

Voyons voir ce que l’on découvre lorsqu’on lui donne la parole…

Julie, qu’est-ce qui t’as poussée vers le crochet ?

ju1 (1)J’ai appris le tricot en premier, comme pas mal tout le monde. Mais je trippais vraiment pas. Ça me stressait, je grafignais les aiguilles, mes épaules étaient tendues. Pis là une amie américaine m’a dit d’essayer le crochet. Oh my gawd. Tout a changé dans la minute suivante. J’ai tout de suite aimé.

J’étais pas bonne… je faisais plein d’erreurs… mais j’aimais ça QUAND MÊME. Ma chum m’aidait pas courriel, imagine, en prenant des photos qu’on devait uploader (pré-téléphone intelligent). On me demande desfois si je tricote au moins un peu. La réponse c’est non. Je fais plein d’autres affaires, pis je trouve aussi le tricot joli, mais je trippe 100 % sur le crochet. Parce que le crochet était vraiment mal aimé quand j’ai commencé et pour aucune raison valable !

Ya plein plein de monde qui se limite en disant que le crochet c’est pour la déco, pas les vêtements ; que le crochet c’est moins élégant… Et pis dans ma tête et dans mon coeur, ce que je réponds c’est un gros « ben voyons ». J’ai une tête de cochon. J’ai choisi de focuser sur le crochet et sur les personnes qui l’aiment et le comprennent à sa juste valeur.

La première chose qu’on pense à faire au crochet c’est rarement des bas, mais plusieurs de tes patrons sont justement pour faire de superbes chaussettes… pourquoi ? Et ton chouchou parmi tes patrons de bas ?

Dobby (3)

Cliquez pour découvrir le patron sur Ravelry!

Ça revient à la tête de cochon. Quand j’ai commencé à écrire des patrons je me suis souvent fait dire qu’on pouvait peut-être tout faire au crochet… mais clairement pas des bas. Faque j’ai décidé de prouver le contraire et je pense avoir réussi. Mon chouchou c’est mon modèle Dobby, parce que non seulement Dobby est un modèle de bas au crochet, mais c’est un modèle de bas au crochet pour utiliser la laine autorayante réservée (en général) au tricot.


Complète la phrase suivante : q
uand Julie cherche de l’inspiration elle…

nakedJulie

Exclusif: Julie se met à nu!

Attrape une balle de laine et un crochet et joue avec en écoutant Netflix.

Ce qui arrive ensuite, c’est que Julie se met à avoir plein de phrases et d’images qui tourbillonent dans sa tête et la mènent vers Google, Pinterest, etc.

 

On remarque depuis quelques temps une popularité renouvelée du crochet, mais aussi du crochet tunisien. C’est quoi les avantages de cette technique ? Ton patron préféré au tunisien ?

Sunset Boulevard (1)

Cliquez pour visiter le patron sur Ravelry

Je ne dirais pas forcément que le crochet tunisien a des avantages en tant que tels. Un peu comme le tricot ou le crochet, c’est une méthode pour transformer la laine en… quelque chose d’autre. Le crochet tunisien, comme le tricot, est travaillé en 2 temps, mais ce qui est travaillé en 2 temps ce sont des mailles tout à fait crochetées.

C’est plus long que le crochet, mais moins que le tricot. Le tissu obtenu emprunte aux deux techniques. Je dirais que pour attirer les tricoteuses vers le crochet, le crochet tunisien est idéal. Elles s’y méprennent souvent. Il n’est pas rare d’entendre que le crochet tunisien ressemble beaucoup au tricot et ce, surtout sur son envers.

Mon modèle préféré de moi est mon Sunset boulevard (Photo à gauche).

J’ai aussi créé un guide des mailles du crochet tunisien pour celles qui voudraient l’essayer !

ACCROchet est maintenant une marque assez bien établie, mais quand tu en étais à tes premiers pas, quel a été le MEILLEUR conseil qu’on t’ait donné ?

De compter. Faut tellement compter. En comptant à chaque rang, on voit tout de suite s’il manque des mailles ou si, au contraire, on en a ajouté par erreur. Et bien qu’on ne me l’ait pas dit : faire l’échantillon. Ce petit 20 minutes nous sauve de pas mal de frustration au final.

Qu’est-ce qui t’as donné l’idée de fonder le Collectif ?

Les crocheteuses sont minoritaires dans la majorité des groupes des arts de la fibre. Il est difficile pour elles donc de trouver des réponses à leurs questions, ou des recommandations de patrons, trucs, laines, astuces, etc.

JulieandKarine

Francrochet – Où on montre fièrement toutes nos mailles!

Souvent on leur dit même que ce qu’elles veulent ne sera pas possible au crochet. À la longue, c’est démotivant. Après, ben c’est un peu la même chose quand je pense aux personnes qui travaillent dans le domaine du crochet. C’est difficile pour nous de trouver les bonnes ressources et réponses à nos questions ; on a aussi beaucoup de points en commun qui nous rassemblent. Au lieu de travailler en silo isolé, d’avoir un groupe de personnes qui vivent la même réalité est encourageant.

En fondant le Collectif, je voulais donner aux crocheteuses ET aux professionnelles du domaine un endroit où elles (ils) seraient les bienvenues et où elles (ils) trouveraient les réponses aidantes.

Pourquoi l’accent sur la francophonie et pas seulement sur le crochet comme tel ?

Plumage (4)

Cliquez pour visiter le patron sur Ravelry!

Parce que les francophones, comme les crocheteuses, sont noyées dans un monde de tricot anglo.

Je ne suis pas du tout contre l’anglais =) Mes patrons sont dispos en français et en anglais et toutes mes plateformes sont bilingues.

Je voulais un groupe le plus collaboratif possible et c’est plus facile quand on parle la même langue.

 

À partir de quel moment on est considéré comme un(e) vrai(e) designer professionnel(le) selon toi ?

À partir du moment où on lance notre premier patron dans l’univers.

dotsVous voulez explorer l’univers de Julie ? Visitez les liens ci-dessous !

ACCROchet rond

dotsVous êtes un artisan ou œuvrez au sein d’une entreprise du milieu de la laine et vous aimeriez faire l’objet d’une des chroniques « Notre Univers au crochet » ?
Contactez La rose du rang pour en discuter !

carte30

4 réflexions sur “La rose du rang crochète… Julie Desjardins!

  1. Susanne Levesque dit :

    Quel super bel article sur Julie Desjardins/ACCROchet et sa geniale idée de fonder son collectif FRANCROCHET. Maintenant tout le monde pourra apprécier encore un peu plus Julie 😍😍.
    Merci à toi 😆

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s