La rose du rang crochète… Silvie Rhéaume!

Dans le cadre de son aventure Notre Univers au crochet, Karine (La rose du rang) nous fait découvrir les membres du Collectif Francrochet… sous toutes leurs mailles !

Ton aventure dans la création de peluches n’est pas d’hier ! Peux-tu nous parler de ce qui a fait naître ta passion pour la confection de peluches ?

C’est vrai que ça ne date pas d’hier mon aventure avec les peluches ! J’ai toujours été une enfant assez solitaire à cause d’un problème de cœur à la naissance. Aujourd’hui ça va, ce problème est réglé, mais à l’époque j’étais souvent seule parce que je ne pouvais pas jouer comme les autres enfants.

En réalité, ça ne me rendait pas malheureuse… mon univers était tellement rempli de petits amis… ma préférée – Mlle Pétronille, Gumby – le petit personnage populaire à l’époque, toutes mes Barbies et aussi ma poupée aux cheveux coupés (un vilain tour de mon grand frère)… et y’en avait plein d’autres. Oh là là ! Ce que je pouvais avoir comme amis!

À 10 ans, avec une maman “la plussss grande couturière“, j’ai décidé de commencer à me coudre des amis… quel plaisir j’ai eu ! Ma toute première création fût un p’tit monstre tout rond, vert et jaune à lonnnngues pattes qui était toujours accroché à mon cou. Il dormait avec moi et c’est tout juste s’il ne venait pas à l’école avec moi, hihihihi !

J’ai aussi fait des petites poupées, toujours cousues avec un patron que ma maman m’avait acheté chez Fabricville, ma sortie préférée ! Et ces p’tites poupées-là, les mamans du voisinage ont voulu en avoir aussi pour offrir en cadeaux. Quelle surprise de me rendre compte qu’elles étaient prêtes à me payer pour ça. Bien sûr, c’est ma maman qui avait négocié les prix… je n’ai plus aucun souvenir de combien elles se sont vendues, mais j’étais quand même très surprise de voir que je pouvais vendre mes p’tites créations… En réalité, je pense bien que c’est comme ça que la vraie histoire des toutous de Vivi a commencé.

À la polyvalente j’ai appris le tricot et le crochet. J’ai beaucoup aimé… j’ai même adoré ça. Mais à l’adolescence on ne fait pas de toutous… c’est bien trop bébé ! Alors j’ai délaissé l’idée d’en faire… De toute façon il fallait d’abord que je me pratique à tricoter et à crocheter (pour être bonne) en faisant un peu de tout : tuques, foulards, mitaines, châles. C’est beaucoup plus tard que je suis revenue à l’idée de faire des toutous… Et pour me remettre dans le mood, je suis devenue Mamie Vivi ! Ça m’a beaucoup aidée !

J’ai aussi passé 5 années en Afrique et j’avais énormément de temps à combler puisque je ne travaillais plus. J’ai pu renouer avec le tricot et le crochet, délaissés depuis plusieurs années. Oh que j’ai renoué très fort ! Vraiment très fort… je ne m’ennuyais pas souvent !

En décembre 2013, à mon retour d’Afrique, j’ai continué le crochet pour ne faire pratiquement que des toutous et dès mon premier marché d’artisans en 2014, j’ai su que ça deviendrait ma petite entreprise à plein temps.

La plupart des peluches offertes dans ta boutique sont confectionnées en grosse laine chenille ! Pourquoi affectionnes-tu particulièrement ce type de fibre pour tes peluches ?

Oui et même si à l’occasion je fais des peluches avec du plus petit fil de coton, c’est vrai que la plupart de mes toutous sont faits avec cette grosse fibre là… et je peux te dire que cette fibre à même sauvé l’entreprise de Vivi Tricote !

Quand j’ai touché la première fois à ce fil chenille… je suis littéralement tombée en amour… j’ai dit « Wouaaaa, c’est donc ben douuuuux ! »

J’adore travailler avec ce gros fil, pour moi c’est vraiment plus facile, mais ce que j’aime le plus c’est que ça en fait des peluches siiiii douces et siiiii moelleuses, les enfants adoooooorent les cajoler… on me le dit tellement souvent !

C’est vrai que c’est un défi pour plusieurs d’utiliser une fibre aussi grosse, mais pour moi c’est tout le contraire. Au début de l’aventure Vivi Tricote, je faisais mes toutous avec du p’tit fil grosseur 3 ou 4 et un jour, j’ai commencé à avoir des douleurs aux mains… y’a même un moment où j’ai dû arrêter de crocheter parce que mes doigts étaient trop en douleurs. Grand malheur, mon médecin m’annonçait que la cause en était de l’arthrose. Oh non ! J’allais être obligée de fermer Vivi Tricote ! J’y ai pensé sérieusement à tout abandonner et fermer ma petite entreprise définitivement… j’en ai pleuré un coup !

Mais quand j’ai réalisé que lorsque je travaillais avec le gros fil chenille que j’aimais tant, je n’avais pas de douleurs (et je ne saurais vous expliquer exactement le pourquoi). En faisant de plus en plus mes peluches avec cette fibre, j’avais de moins en moins de douleur, alors je me suis dit « let’s go ma Vivi, tu peux continuer à faire ce que tu adores ! » Et c’est ainsi que Vivi Tricote a été sauvée grâce à cette fibre !

Des patrons officiels Vivi tricote sont maintenant disponibles, pour le plus grand bonheur des crocheteuses ! Qu’est-ce qui t’as poussée à faire le saut vers la rédaction de patrons ?

J’ai déjà parlé de mes 2 gros cahiers remplis de notes de mes patrons. J’ai toujours préféré les crayons et le papier, ce qui fait que j’ai aussi tout plein de p’tites notes et dessins sur des bouts de papiers éparpillés un peu partout… ouin, c’est vrai que des fois je m’y perds un peu ! Ceux qui me connaissent savent que je n’aime pas beaucoup l’informatique, alors mon bordel harmonieux me convenait quand même très bien… y fallait juste ne pas perdre mes cahiers !

Aujourd’hui, je dois avouer que je ne me passerais pas facilement de ma tablette et d’Internet. D’ailleurs Internet, pour une personne vivant en région éloignée comme moi (Abitibi)… ça aide à se rapprocher du monde qui ont le même intérêt que soi… ben dans le fond, l’informatique… j’apprécie ça maintenant !

C’est en naviguant sur Internet que les horizons de Vivi Tricote ont changé… J’ai fait plusieurs belles rencontres et j’ai surtout fait la rencontre du groupe Francrochet et c’est vraiment là qu’une nouvelle porte s’est ouverte pour Vivi Tricote… on m’a dit que je pouvais rejoindre le groupe et devenir Membre Designer!

Hein !… Moi designer ??? Ben voyons donc!

J’y ai pensé un p’tit moment parce que je ne savais pas trop dans quoi je m’embarquais, mais comme je suis une personne qui aime relever les défis (sinon je n’aurais jamais passé 5 ans en Afrique) j’ai décidé de relever celui de devenir designer. C’est certain que ça me faisait quand même un peu peur… mais dans le fond, designer je l’étais déjà puisque je crée de A à Z la plupart des produits qui sont en vente dans ma boutique.

Être designer et publier mes patrons, ça ne peut qu’ajouter une corde de plus à mon arc, alors pourquoi hésiter autant ? J’ai sauté dans le monde professionnel du design de peluches au crochet… et j’en suis tellement fière !

Ce qui est le plus fun, en plus d’offrir mes patron à tous, c’est que maintenant ils sont de plus en plus informatisés. Ça me sécurise tellement… plus besoin de protéger mes cahiers comme si je risquais de perdre un trésor ! Hihihi !

En fouinant dans ta boutique Etsy, j’ai découvert que tu offrais la possibilité de personnaliser les peluches avec des étiquettes en cuir recyclé… C’était la première fois que j’en voyais ! Qu’est-ce qui t’a donné cette idée ?

Ce sont les gens qui m’ont donné cette idée en me demandant souvent pour des toutous de naissance. À l’époque je n’en n’offrais pas, mais j’aimais vraiment beaucoup l’idée. Ça a fait germer une petite graine dans mon esprit créatif. Quand j’ai vu passer une annonce pour un graveur laser et une publication de pièces de cuir à vendre, ça a fait un déclic et l’idée s’est clairement dessinée dans mon esprit… Je voyais déjà les belles étiquettes que ça pourrait faire et sans savoir que ça allait être apprécié autant, j’ai commandé mon premier graveur (maintenant j’en ai deux) et j’ai couru acheter le cuir qui était en vente tout près de chez moi. Il était juste parfait ce cuir recyclé : des retailles de 4 couleurs différentes d’un commerçant qui travaillait le cuir… Malheureusement aujourd’hui ce commerce n’existe plus alors de plus en plus le cuir que j’utilise est neuf. J’ai maintenant 5 belles couleurs pour graver mes étiquettes.

J’ai une formation en dessin publicitaire et j’ai travaillé comme dessinatrice en géologie et géophysique pendant plus de 20 ans,. J’ai aussi été travailleuse autonome en infographie… et oui… avec un ordinateur😉… alors aujourd’hui, avec des logiciels le fun, j’ai concocté de jolis modèles pour personnaliser mes peluches pour combler la demande pour des toutous de naissance. Mes modèles peuvent être modifiés à la demande du client.

J’ai aussi d’autres modèles d’étiquettes, entre autres pour personnaliser mes cols pour les p’tits animaux. Je ne suis sûrement pas la seule qui a la phobie d’un jour perdre son p’tit compagnon… mais aujourd’hui avec son nom et mon numéro de téléphone gravé sur son col, il y a plus de chances qu’on me la ramène si je la perds !

Et ce qu’il y a eu de nouveau en 2021 c’est la possibilité d’acheter ces étiquettes personnalisées sans l’obligation d’acheter une peluche ou un autre article dans ma boutique comme c’était le cas avant. Maintenant tout le monde peut personnaliser ses propres créations et je trouve ça très le fun !

Avec ta peluche Chat’Ange, on découvre à quel point tu es impliquée pour la cause puisque pour chaque achat d’une peluche Chat’Ange tu fais un don à « Adoption without shelter » (ACSA)! Parle-nous de ce qui t’a inspirée cette collaboration ?

La demande de m’impliquer dans cet organisme vient d’une jeune femme super impliquée pour la cause du bien-être des animaux dans le besoin… elle s’appelle Marie-Eve !

Je suis une grande amoureuse des animaux depuis toujours et ça m’a touché qu’une personne aimant les animaux autant que moi me demande de l’aide. En réalité, c’est la rencontre de Marie-Eve qui m’a vraiment poussée à m’impliquer auprès du refuge Adoption Chats Sans Abri.

Tout d’abord, j’ai crée la Bonnie toutou pour l’offrir en don pour un tirage afin d’amasser des fonds pour que Marie-Eve puisse publier son livre “Le Trèfle à 4 Pattes”… très beau livre d’ailleurs… dont tous les revenus viennent en aide à 2 refuges… Adoption Chats Sans Abri et le refuge Blitz de Québec.

Par la suite, Marie-Eve est tombée en amour avec mon petit Chat’ange et a eu l’idée d’associer ma peluche avec le refuge ACSA. J’ai trouvé l’idée excellente et c’est ainsi que depuis 2019 à chaque vente de mon Chat’ange 6$ vont directement en aide aux p’tits chats sans abris… et j’en suis tellement fière !

Si tu veux en savoir davantage sur ce beau livre et sur le refuge ACSA, je t’invite à jeter un coup d’œil à la page Le trèfle à 4 pattes et à celle du centre ACSA!

On retrouve sur ta boutique un autre produit inusité : des colliers et cols pour animaux ! On veut tout savoir !

Tu connais déjà mes deux grandes passions dans la vie… les toutous et les toutous ! Même si cette phrase me fait toujours sourire, elle n’en dit pas moins sur ce que je suis vraiment : une grande amoureuse des animaux… à poils ou en peluche !

Depuis que ma mémoire a de la mémoire, j’ai souvenir d’animaux, oiseaux et poissons faisant toujours partie de ma famille, j’ai grandi à leur côté. Et même une fois adulte, jai toujours eu un p’tit poilu comme compagnon de vie. Celle qui m’accompagne aujourd’hui, qui partage ma vie pour mon plus grand bonheur, tu la vois souvent dans ma boutique et sur mes réseaux sociaux : c’est Bonnie, mon p’tit mannequin, ma mini teckel… C’est d’ailleurs à cause d’elle que j’ai commencé à confectionner des cols pour les autres poilus.

Mes animaux ont toujours porté un p’tit foulard autour du cou. J’ai toujours aimé leur donner du style ! Et maintenant que mon activité principale est le crochet, je leurs confectionne des cols crochetés ou tricotés. Et parce qu’en promenant Bonnie je me faisais souvent demander où j’avais pris le col qu’elle avait autour du cou, je me suis bien rendue compte que les gens en voulaient aussi de ces petits cols pour leurs poilus. C’est ainsi que j’ai eu l’idée de les offrir dans ma boutique.

Pour terminer, parle-nous un peu de ce qui s’en vient pour Vivi tricote !

Qu’est-ce qui s’en vient ? Question difficile ! Hihihi ! Je suis une personne assez au jour le jour, j’ai un peu de difficulté à m’organiser… je l’avoue !

Je me consacre tout d’abord aux commandes de ma clientèle et selon le moment de l’année je décide de ce que j’entreprends. En début d’année, comme c’est plus tranquille, je travaille à sortir de nouveaux patrons. Habituellement je réussis à en publier 2 nouveaux – mais en 2021, à cause de la COVID, ça a été plus tranquille qu’à l’habitude… y’a eu 4 nouveaux patrons !Timéo le bébé castor, Wilbrod le papa castor, le T-Rex et la balloune Spider, à voir sur Ravelry!

Et pour 2022 je n’ai pas encore vraiment décidé quel seront les nouveaux patrons à publier… on m’a déjà demandé si les patrons de Bonbon mon raton-laveur et celui de mon p’tit chien Nelson étaient disponibles. Ils sont encore gribouillés dans mes cahiers, mais il est fort possible qu’ils feront partie des nouveautés pour l’année prochaine… ça reste à voir !

En été, j’entreprends la confection de peluches pour regarnir ma boutique… des licornes, Vivi, il faut faire des licornes ! hihihi ! Oui, ça va venir, surtout que j’ai trouvé un fil chenille génial… je capote tellement il est beau! Il brille… alors je le réserve pour mes licornes ! Ce sera une petite nouveauté, une licorne qui brille de la tête aux pieds !

Et en octobre commence la folie des Fêtes… belle folie, j’adore tellement cette période, c’est ma préférée ! C’est la période où je reçois le plus de commandes personnalisées et c’est surtout la période des marchés de Noël. Si tout va pour le mieux, cette année je ferai plus de marchés que l’an passé… je me croise les doigts !

Je fais essentiellement les marchés de mon petit coin de pays, l’Abitibi… mais il n’est pas exclus que j’aille un jour faire des marchés dans les alentours de Montréal. On me le demande souvent… mais ça ne sera, malheureusement, pas encore en 2021!

Etsy – Facebook – Instagram Ravelry

Vous aimeriez faire l’objet d’une des chroniques « Notre Univers au crochet » ?
Contactez La rose du rang pour en discuter !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :