La rose du rang crochète… Véronique Houde!

Dans le cadre de son aventure Notre Univers au crochet, Karine (La rose du rang) nous fait découvrir les membres du Collectif Francrochet… sous toutes leurs mailles !

Visitez son blog pour en savoir plus sur le processus créatif ayant mené à la confection de mini Véronique!

Si on te connait par ton entreprise de crochet, ce n’est pas à ce parcours que tu te destinais au départ… peux-tu nous parler un peu de ton parcours et de l’entrée du crochet dans ta vie?

Non, effectivement je n’aurais jamais pensé devenir entrepreneure, surtout pas entrepreneure créative ! Déjà quand j’étais jeune, je savais que j’étais une personne qui a besoin de preuves pour croire en quelque chose, qui aime comprendre et expliquer. La science c’est ce qui correspond à ma personnalité encore maintenant. Et ce qui m’intéresse le plus c’est la santé, donc je me suis dirigée en sciences biomédicales. J’ai fait mon bac, puis j’ai fait de la recherche. J’ai fait ma maîtrise et 5 ans de doctorat que je n’ai pas complété.

Quand mon grand garçon est né, j’ai réalisé peu à peu que je serais incapable d’aller travailler avant qu’il aille à l’école. Puis, je suis tombée enceinte de mon 2e garçon et, connaissant déjà les bases du tricot, je suis tombée en amour avec les fameuses tuques animaux ultra populaires en 2012.

Il m’a fallu apprendre le crochet afin de pouvoir en faire à mes enfants! Petit à petit, j’ai commencé à penser à lancer mon entreprise de crochet en attendant mon retour au travail quand les enfants iraient à l’école. Puis mon 3e est né. Ça retardait de plus en plus le retour à l’école…

Après, suite aux diagnostics d’autisme de mes 2 plus vieux, j’ai compris que finalement mon entreprise ne serait pas ‘’juste en attendant’’ , mais plutôt un projet de vie qui devait fonctionner à long terme!

La Capitaine crochète a vraiment pris son envol avec un produit assez inusité… les tampons à récurer! Ça a été quoi ta réaction quand le vent s’est pris dans ta voile pour ce produit?

Oui en effet, je trouve ça encore comique de dire que je gagne ma vie avec des tampons à récurer! Ça a vraiment pris son envol en août 2016 suite à la publication d’une amie sur le groupe Facebook « Accro aux artisans québécois ». En 2 jours, j’ai vendu 31 tampons à récurer à coup de 4, 6 tampons… Je me suis dit : ‘’Ok je tiens de quoi moi là…’’ Sur Etsy, je voyais des Américaines qui en vendaient. Ici, c’était plus marginal.

À quelque part, j’ai comblé un manque parce qu’en ligne localement, c’était moins évident d’en trouver. Mais sur le coup, j’en revenais pas vraiment… Lire du monde capoter sur un objet du quotidien comme des tampons à récurer, c’est assez amusant et surréel. Mais quand on y pense, cette tâche plate devient un peu plus facile donc ça mérite de l’enthousiasme.

Après ce succès initial, le « mouvement » a rapidement pris de l’ampleur et la Capitaine crochète a du prendre de l’expansion… tu es maintenant réellement capitaine d’une équipe! On aimerait ça en savoir plus sur ton navire!

Au début, je ne me voyais pas tellement Capitaine d’un navire justement. J’avais 4 points de vente je crois et je refusais systématiquement les demandes des boutiques parce que j’étais toute seule à devoir tout crocheter. Puis ma belle-mère m’a dit : ‘’Wo minute, t’aurais dû le dire je vais t’aider!’’

Alors je me suis fait aider avec la réalisation des tampons à récurer! Puis une amie sur ma rue m’a dit de lui dire si j’avais besoin d’aide. Elle, ce qui l’intéressait, c’était de faire des éponges exfoliantes. Petit à petit, mon équipe s’est agrandie. Dans la mesure où j’ai besoin de tampons à récurer et d’éponges exfoliantes, elles crochètent quand elles le veulent, à leur rythme.

Et c’est comme ça que j’ai pu faire grandir le côté vente en gros de mon entreprise, en augmentant mon nombre de points de vente ayant pignon sur rue ou en ligne et en étant capable de suivre le rythme de croissance du réseau de distribution de Planette produits écologiques (les Mères Nature).

Au travers de tout ça, on te sait également impliquée auprès de la Fondation Véro & Louis. Peux-tu nous parler de ce qui t’as donné envie d’associer La Capitaine crochète à cette cause?

Mes 2 plus vieux sont autistes. Ils ne seront jamais entièrement autonomes. Comme maman, le fait que je ne serai plus là un jour (ou incapable de m’occuper d’eux) est une source d’inquiétude même si j’essaie de ne pas trop y penser. Quand j’ai regardé le vidéo du lancement de la Fondation Véro et Louis, je braillais ma vie. Véro et Louis sont 2 personnes qui se cherchaient une cause à porter et Véro a lu le livre de Guylaine Guay, maman comme moi de 2 garçons autistes, qui rêvait d’une maison pour la vie pour les adultes autistes. Je devais m’impliquer, trouver une façon d’aider. Comme je manque de temps, j’ai choisi d’aider en redonnant à la cause une partie de mes ventes. Le rêve est qu’il y ait de ces maisons partout. Récemment la toute première a ouvert ses portes à Varennes.

Au fil des ans, ton offre de tampons à récurer s’est vraiment beaucoup diversifiée… mais entre nous: ton chouchou c’est lequel?

J’étais tannée de toujours crocheter des ronds, je n’avais pas le choix de créer des modèles si je ne voulais pas devenir blasée! Mon chouchou et je crois que c’est aussi le modèle préféré de mes clientes, c’est l’avocat. Il est parfait en tous points : grosseur, proportions, couleurs d’un vrai avocat!

C’est vraiment celui qui est tout de suite remarqué dans mon présentoir dans les marchés, comme si je n’avais aucun autre modèle. Le monde va tout de suite vers l’avocat. J’aime bien ça me trouver comique, alors j’ai fait un modèle de tampon qui imite l’éponge jaune et verte (que mes tampons cherchent à remplacer). Même grosseur et couleurs. Ce n’est pas un modèle difficile à faire et je l’offre donc comme patron gratuit à l’inscription à mon infolettre si jamais vous voulez essayer!

Celui dont je suis le plus fière techniquement c’est la fraise. Le ‘’plaisir’’ que j’ai eu à tenter de faire tomber les feuilles comme il faut ça ne se décrit pas.

Les deux dernières années ont été particulièrement… particulières, mais à l’aube de 2022, qu’est-ce que La Capitaine crochète nous réserve?

Déjà, je sais qu’en 2022 ce sera le retour des marchés de la fibre et mes participations ont été reportées depuis 2020 au Festival TWIST et au Festival de la p’tite laine. Je suis à l’affût des appels de candidatures pour participer à d’autres événements. J’ai quelques patrons en préparation, dont celui du sapin que je relègue sous ma pile de chose à faire. Mais ça s’en vient c’est promis, j’ai déjà trop mis d’efforts pour les mettre aux oubliettes. J’ai déjà le patron du trio exfoliant (éponge, mitaine, pochette à savon) et je crois avoir une idée de projet pour un 4e article exfoliant.

C’est à suivre!

Vous voulez découvrir l’univers de La Capitaine crochète? Visitez les liens ci-dessous!

VÉRONIQUE HOUDE, LA CAPITAINE CROCHÈTE (logo)

WebEtsy – Facebook – InstagramRavelry

Vous aimeriez faire l’objet d’une des chroniques « Notre Univers au crochet » ?
Contactez La rose du rang pour en discuter !

Un avis sur « La rose du rang crochète… Véronique Houde! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :