Catégories
Blog Univers Crochet

La rose du rang crochète… Lori Desrosiers!

Dans le cadre de son aventure Notre Univers au crochet, Karine (La rose du rang) nous fait découvrir les membres du Collectif Francrochet… sous toutes leurs mailles !

Pour faire connaissance, j’aimerais ça que tu nous parles de Lori et de ce qui l’a menée vers Le Crochet Dingue!

En premier, c’est le tricot qui m’intéressait. J’ai toujours été intriguée par plusieurs formes d’art et le tricot en faisait partie. J’avais déjà essayé d’apprendre (même mon mari avait essayé de me montrer 😂), mais c’est une collègue de travail qui a vraiment déclenché le tout en 2015. Alors j’ai commencé avec des broches. J’aimais ça, mais cela me demandait beaucoup de concentration ! Perdre une maille, reprendre, défaire, recommencer ; ah l’enfer ! Pas longtemps après, je suis tombée sur la mode des tuques animaux. Je voulais absolument en faire une pour mon garçon et c’est là que mon premier contact avec le crochet s’est fait. Je suis tombée en amour !

J’ai appris toute seule avec des vidéos sur YouTube et j’ai perfectionné ma technique au fil des années. Le fait d’avoir reçu en héritage mon premier kit de crochet des mains de ma tante peu de temps avant son décès m’a donné le coup de pied requis pour poursuivre dans cette direction.

Comment j’en suis arrivé à créer mon entreprise ? Le bouche à oreille. Je montrais mes créations sur ma page personnelle Facebook et toute mes amies voulaient une tuque pour elles ou pour leurs enfants. Vu que j’adorais ça, je me suis dit : Pourquoi pas ? Alors l’aventure est partie aussi naturellement que ça.

Après ton court départ pour terminer ta formation de massothérapeute-kinésithérapeute, tu nous es rapidement revenue! Ton besoin d’assouvir ta créativité de pair avec l’entreprenariat doit être vraiment fort!

Le goût de revenir au crochet est resté, il n’est jamais parti ! J’ai mis mon entreprise sur pause le temps de mes études car cela me demandait trop de gestion en même temps. J’en ai profité pour apprendre d’autres techniques de crochet et me lancer des défis : faire mes premier bas au crochet, faire une grosse pièce comme une veste (plus grosse que des tuques-foulards).

Bref, j’ai besoin de quelque chose pour alimenter ma créativité. Mon métier de masso-kinésithérapeute m’apporte beaucoup au plan humain car je fais du bien au gens. Mon entreprise de crochet m’apporte la touche de folie dont j’ai besoin.

Tu es une membre très enthousiaste du collectif Francrochet, qu’est-ce que ça t’apporte en tant qu’entrepreneure de faire partie de ce regroupement?

Déjà en partant, le sentiment de solidarité et d’entraide entre toutes les membres est ce qui m’a le plus frappée. J’aime quand on rend service juste pour aider, sans nécessairement rien demander en retour.

Quand j’ai embarqué dans Francrochet, je n’avais aucun patron d’écrit, j’avais même jamais suivi un patron au complet ! Mais c’était un défi que je voulais absolument relever. J’ai fait ma demande et j’ai découvert une gang vraiment sympathique, alimentée par la même passion que moi. Je me sens à ma place dans le collectif, il m’apporte un univers que j’ai envie de développer au-delà de ce qu’on a vu jusqu’à présent.

Disons que mon cerveau est en éruption !

Depuis ton retour on a vu apparaître un nouveau produit dans ta boutique… les marques-mailles uniques faits entre-autres à partir de bijoux recyclés! On veut tout savoir!

L’idée est venue dans un temps de pause, je n’avais plus d’emploi, l’école où j’allais était en vacances et je m’ennuyais ! J’avais de vieux bijoux chez nous que je ne portais plus, mais j’hésitais quant à leur utilité. Je n’avais pas envie de les jeter ou de les donner. J’avais des marqueurs en plastique, les classiques que l’on trouve en magasin et je voulais trouver un moyen de les « pimper« .

De là est arrivée l’idée de faire des marqueurs. Tout le monde a des bijoux qui ne servent plus et qui se retrouvent à la poubelle puisqu’il n’y a aucun moyen de les recycler comme il se doit. Je cherchais quelque chose qui pourrait me distinguer dans l’univers des marqueurs, alors j’ai décidé de faire d’une pierre deux coups : ma marque de commerce est de fabriquer des marqueurs de mailles uniques, autant pour le tricot que pour le crochet. Des marqueurs que personne d’autre ne pourra reproduire.

J’adore faire des match avec ce que j’ai sous la main. Sans exception, tout mes marqueurs sont faits d’au moins une pièce recyclée.

Revenons à tes patrons… Tu as une belle brochette de patrons, notamment plusieurs châles magnifiques! Ton patron chouchou… c’est lequel?

Belle brochette, je n’en ai pas autant que toi, mais une chose à la fois ! J’ai 2 chouchous en fait : l’ensemble tuque/cache-cou La Belle et le châle Il Était Temps ! La Belle est mon premier vrai design de A à Z. J’ai travaillé fort pour en arriver à un résultat qui me convenait à 100 %. Quand je faisais encore des tuques sur commande, c’est le modèle que j’ai le plus réalisé.

Le châle Il Était Temps ! a toute une histoire : le faire au complet m’a pris 1 an et demi ! Je l’ai boudé 1 an avant de le finir. Je n’avais jamais crocheté aussi petit avant cela.

Encore là, j’aime me mettre au défi et j’ai une tête de cochon, alors je ne l’ai pas abandonné. Je l’ai fini en me faisant tatouer. L’artiste n’en revenait pas!

Je voulais un design simple et facile à réaliser, mais qui n’en aurait pas l’air. Je crois avoir réussi. C’est mon patron le plus vendu à ce jour.

Finalement, as-tu des projets phares, ou des scoops, à nous présenter qui s’en viennent en 2022 pour Le Crochet Dingue??

Trop d’idées, pas assez de temps pour les réaliser ! Continuer de développer le côté marqueurs de mailles (je prépare déjà l’édition calendrier de l’avent 2022 pour mes marqueurs), commencer à éditer des patrons de crochet vu que j’en ai plusieurs en écriture mais aucun de fini, continuer d’écrire des chroniques pour Francrochet pour aider les crocheteuses à avoir moins mal (Docteure Crochet), peut-être des vidéos à ce sujet qui sait ?

Et un autre projet, mais lui je le garde secret : il est en développement mais ça a un lien avec une précommande que j’ai déjà proposée par le passé ;).

EtsyFacebook – InstagramRavelry

Vous aimeriez faire l’objet d’une des chroniques « Notre Univers au crochet » ?
Contactez La rose du rang pour en discuter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.