Catégories
Blog Univers Crochet

La rose du rang crochète… Marie-Hélène Lavoie

Dans le cadre de son aventure Notre Univers au crochet, Karine (La rose du rang) nous fait découvrir les membres du Collectif Francrochet… sous toutes leurs mailles !

En préparant l’entrevue, j’ai été surprise de voir à quel point ton parcours vers la création de ton entreprise crochetée n’était pas linéaire! Peux-tu nous parler un peu de ton parcours et de ce qui t’as menée, 11 ans plus tard en 2022, à te retrouver à la tête de ton entreprise crochetée ? 

Toute mon enfance, j’ai rêvé de devenir vétérinaire. En 2008, je réalisais ce rêve. Malheureusement, après 12 ans de pratique, après avoir eu 3 enfants et une pandémie, les priorités changent ! En plus, on se le cachera pas, la pratique privée vétérinaire, c’est quelque chose pour la santé mentale. En 2020, j’ai donc réorienté ma carrière vétérinaire vers l’enseignement collégial. Étant donnée la précarité dans le domaine, j’ai un emploi avec mon conjoint le reste de l’année.

Je suis extrêmement privilégiée d’avoir pu faire ce changement et j’en suis reconnaissante ! À travers tout ça, j’ai appris le crochet et comme j’enseignais déjà, de vouloir enseigner le crochet est venu tout naturellement. Mon entreprise crochetée est encore à ses débuts, je ne sais pas encore exactement quelle forme tout ceci prendra, mais je sais que mon but est de transmettre l’amour du crochet autour de moi !

C’est en 2020 que tu as rejoint le collectif Francrochet, mais ton engouement pour la créativité remonte à plus loin ! Comment le crochet s’est frayé un chemin tout droit vers ton coeur ?

Le crochet est arrivé dans ma vie à un moment pas mal intense. Ma grand-mère maternelle est décédée et j’ai eu une réalisation : c’était elle qui nous tricotait des bas. Si elle n’était plus là, qui allait le faire ? C’était pas tant les bas que le principe de la perte du savoir qui m’a interpellée. J’ai donc appris à faire des bas au tricot mais j’ai rapidement été assaillie par le syndrome du deuxième bas ! Ça n’allait pas assez vite à mon goût ! Je sortais d’une relation pas très rose et j’avais besoin de m’occuper les mains. Une amie qui venait d’avoir un bébé m’a montré une photo de petites sandales. J’ai regardé ça en levant le nez « C’est du crochet ça, moi je fais pas ça. Ce que je fais c’est du tricot ! »

Pouvez-vous croire ! Haha !

Mais les sandales étaient tellement mignonnes que je n’ai pas pu m’empêcher d’aller regarder et me dire que j’apprendrais le crochet juste pour faire ce projet. Après avoir parcouru YouTube et avoir fait les petites sandales, c’est comme si mon cerveau venait d’exploser ! J’ai tellement adoré la facilité de la technique, la rapidité et l’efficacité pour faire des choses en trois dimensions. Je n’ai plus déposé mon crochet depuis ! Je suis allée très loin, je trouvais toutes les occasions pour mettre du crochet autour de moi.

J’ai même mis un amigurumi de Lalylala sur un gâteau pour la fête d’une amie qui adore le mauve et l’Halloween !

Tu es un peu une « touche-à-tout » du crochet, mais derrière cette versatilité est-ce que tu as une technique ou un type de projet chouchou ?

J’A-DO-RE les carrés granny ! Au départ, je trouvais que c’était l’affaire la plus quétaine que j’avais jamais vue ! Mais un jour, en lisant un peu plus sur la technique en préparation d’un atelier, j’ai appris que ces petits carrés ont été créés dans un esprit de recyclage. Je trouvais que c’était vraiment dans l’air du temps. Vouloir acheter moins, passer ses restants de laine, détricoter des projets rendus trop petits ou troués et créer quelque chose de nouveau avec. Les possibilités sont infinies ! Des granny 1, 2, 3 couleurs, des granny avec un dessin au milieu, des chandails, des sacs, des couvertures, etc.

Je me suis fait un premier chandail en granny à l’automne 2021 et j’en ai déjà 2 autres de planifiés pour 2022 ! Si vous me croisez, vous risquez de me voir en granny ! J’aime aussi les amigurumis pour leur côté mignon, mais aussi pour la facilité de passer d’un dessin à un objet en trois dimensions.

J’ai d’ailleurs fait un direct Facebook sur ma page à ce sujet pour apprendre aux personnes qui me suivent à faire un amigurumi à « main levée » et mes élèves ont fait de jolis petits monstres !

C’est en décembre 2021 que ta première vidéo a enfin pris place sur Youtube : un petit cours d’introduction au crochet qui permet d’explorer les bases du crochet et de briser la glace en réalisant un premier petit projet tout simple ! Qu’est-ce qui t’a donné envie de développer cette plateforme ?

Je voulais pouvoir donner accès déjà à un petit cours de base pour référer les gens qui me le demandaient. J’aime bien YouTube pour la facilité d’accès, mais il me manque la rétroaction des élèves ! J’aime les cours en personne pour interagir avec les gens. Mais la pandémie a donné le goût aux gens d’apprendre en ligne à leur propre rythme et comme j’habite en région, mes possibilités de donner des cours en personne sont limitées. J’ai l’intention de refaire des directs sur Facebook car ça permet de jaser avec les gens même si je ne les vois pas. Je ne sais pas encore où la vie m’amènera avec les cours en ligne, c’est encore en réflexion.

Un petit oiseau m’a dit que ton premier patron original était sur le point d’être lancé dans la nature… Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire le saut de la confection vers la création de patrons ?

J’ai déjà écrit des petits patrons pour donner à mes étudiants lorsque je donnais des cours en présence. Mais nous avons tellement des designers incroyables dans notre groupe que j’ai été inspirée ! Les châles épiques de Mëlie, les bas de ACCROchet, les textures de Inspire Création, les amigurumis de All from Jade, tes minis… et il y en a énormément d’autres, une partie de moi se trouve extrêmement chanceuse de pouvoir être à leurs côtés et apprendre. C’est difficile de trouver une idée originale, on se le cachera pas… mais quand on a une idée, de la mettre sur papier, de la faire tester, de voir son idée sur le crochet de quelqu’un d’autre, c’est un feeling indescriptible !!!

Pour terminer, est-ce qu’on peut avoir des indices sur ce qui s’en vient en 2022 ? On veut TOUT savoir !!

J’espère 2022 excitante et pleines d’idées ! Je participe à la courtepointe collective de Francrochet, vous pourrez voir mes carrés au courant de l’été ! J’ai vraiment hâte ! Sinon j’ai un patron de châle super attendu qui devrait arriver ce printemps. Il aurait dû sortir en 2021 mais j’ai eu quelques petits problèmes techniques qui ont fait que j’ai préféré retarder la sortie plutôt que de devoir rectifier le patron une fois sorti. De plus, j’ai appris beaucoup dans la dernière année sur l’inclusivité dans le monde de la fibre, autant au niveau des coûts que des grandeurs et du genre, alors je veux que mon châle soit représentatif de ces apprentissages (donner des options de couleurs, le montrer en différentes fibres pour aider les gens à l’adapter pour leur budget, avoir la possibilité d’agrandir le châle pour les personnes qui le désirent, etc) J’aimerais faire des directs Facebook sur une base plus régulière, autant que mon horaire de travail et mes enfants me le permettront !

Facebook – InstagramYoutubeRavelry

Vous aimeriez faire l’objet d’une des chroniques « Notre Univers au crochet » ?
Contactez La rose du rang pour en discuter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.